Sélectionner une page

1- Recrutement militaire – Source : Archives départementales – Affaires militaires  série R
Recensement cantonal – conscrits à l’étranger
À partir du début du XIXe siècle, le tirage au sort (supprimé en 1905 avec l’introduction du service militaire obligatoire pour tous) et le passage devant le conseil de révision, sont deux processus auxquels tout jeune dans sa vingtième année, appelé « conscrit », doit  participer. Le conseil de révision se déroule au chef-lieu du canton. Il « révise » la liste des naissances des communes du canton et évalue  le conscrit physiquement et intellectuellement.
Les jeunes gens émigrés avant la date de la conscription, inscrits absents à la convocation, sont dans la plupart des cas, recensés avec leur localisation à l’étranger, d’où l’intérêt pour les chercheurs.
Les tableaux  regroupent cette catégorie de jeunes hommes installés provisoirement ou définitivement, aux Antilles, en Amérique, du sud ou du nord, en Algérie. Pour ce faire, ont été dépouillés les dossiers 1R4 de la sous-série 1R, concernant les listes du recensement cantonal. Années extrêmes : 1811 = hommes nés en 1791 et 1870 = hommes nés en 1849. Le collectage n’est pas terminé.

Registres matricules
À  compter de 1867 pour les jeunes gens nés en 1847, des fiches individuelles dites « registres matricules »,  rassemblent les informations recueillies lors du conseil de révision et servent plus tard à inscrire la carrière militaire. Concernant le département des Hautes-Pyrénées, ces fiches mises en place dès la classe 1859 (classe 1864 lacunaire), sont consultables sur le site des Archives départementales. Lien vers la page :   Les registres matricules – Archives départementales des Hautes-Pyrénées (archivesenligne65.fr)

Retour